Comment changer ses habitudes qui conduisent à l'épuisement

Avez-vous entendu comme moi, des amis ou des proches vous dire "Je suis fatiguée, je manque d'énergie, le stress au travail est continu, je n'arrive plus à récupérer, je n'ai plus confiance en mes capacités et j'ai envie de tout plaquer ? Ou encore, je ne sais plus ce qui me motive et je n'arrive plus à faire face aux situations, j’ai le sentiment d'être en échec permanent” ? 

 

Souvent, nous ne réalisons pas que nous souffrons du syndrome d’épuisement professionnel – ou burn-out -  jusqu’à ce que nous soyons totalement consumé de l'intérieur.  Le phénomène du burn-out prend de l'ampleur dans un monde où rien ne semble arrêter la course à la vitesse avec pour culte, la performance et exigence, l'immédiateté. 

 

La prévention étant la meilleure des cures, il m'apparait nécessaire d'offrir un espace pour prendre soin de Soi à titre préventif que ce soit par la sophrologie ou l'(auto)-hypnose. Cet article a pour objectif de tracer le contour d'une prise en charge possible pour retrouver motivation, énergie et estime de soi pour faire face aux circonstances de la vie et rétablir un équilibre qui favorise la santé. 

 

Comment reconnaître l’épuisement professionnel ? 

Dans un article dans le Monde*, la communauté scientifique semble s'être mise d’accord pour reconnaître les 3 grandes dimensions physique, émotionnelle et mentale du burn-out : 

 

1. La fatigue émotionnelle profonde dû à un stress chronique,  manifeste par un manque d'énergie 

2. La déshumanisation des liens, manifeste par une insensibilité au monde, une rupture avec les collègues,  un désinvestissement de l'activité et un replis sur soi.

3. La perte du sens ou de l'accomplissement personnel qui se traduit par un sentiment d'insatisfaction, d'échec, de fatalité, d'impuissance, d’incapacité à répondre aux attentes et un manque de motivation voire d’irritabilité.

 

Le burn-out n'est pas une dépression mais peut y mener lorsque les symptômes s’installent dans la durée sans remède. 

 

Les causes psycho-sociales du burn-out sont multiples mais on peut relever que les habitudes suivantes y mènent :

 

  • Une envie de trop bien faire, idéalisée, mise à rude épreuve par de fortes exigences

  • Le fait de travailler toujours plus au détriment d'un temps de pause

  • l'obsession de vouloir tout contrôler 

  • Le fait de négliger ses propres besoins physiques et psychiques

  • Le rejet des conflits, le déni des problèmes et l’absence de limites 

  • La non-satisfaction de ses valeurs (famille, amis, loisir, passe-temps, santé) 

  • L’absence de ressourcement sain et de recul au quotidien 

  • Les comportements toxiques de compensation au stress chronique (alcool, cigarette, jeu, nourriture, sexe, drogues etc.

  • La peur du changement, la peur de laisser un vide là ou une habitude comblait un besoin

  • Ne pas savoir se désencombrer , lâcher prise 

Comment aborder le changement ?

Quand une ou plusieurs habitudes sont identifiées voir que les symptômes du burn-out sont présents, c’est le signal qu'il est temps de prendre soin de Soi , de soigner son corps,  ses émotions,  et ses représentations. C'est le moment d’apprendre, en complément si nécessaire à un diagnostic et une prise en charge médicale,  comment mieux vivre malgré les pressions et les exigences de son environnement professionnel à :

 

  • Respirer et vivre dans son corps en conscience ici et maintenant

  • Se relier à soi autrement pour laisser la place à la paix, au plaisir, et au désir, à l'estime, où en dehors du stress utile pour se mettre en mouvement, l’excès de pression ne résonnent plus en Soi.

  • Reconnaître ses besoins et ses valeurs 

  • Etablir des relations avec les autres dans l'équilibre du donner et du recevoir 

Notre corps réagit à tout ce qui se passe en nous. Chaque pensée à une représentation dans le corps. Il s'agit ici de comprendre ses fonctionnements, les mécanismes en jeu et d'expérimenter la façon dont certaines techniques de soins comme la sophrologie, l'(auto)hypnose, la PNL permettent le changement. 

Tout changement durable et efficace est un changement intégré corps-cœur-esprit, qui respectent les rythmes et les possibilités de chacun. Il s'agit donc de cultiver un savoir-être qui évite le piège des habitudes, des conditionnements qui mènent au burn-out. Un tel changement se crée  partie par partie jusqu'à devenir total. Il s'agit d'explorer, de saisir les ressources utiles à l'installation de nouveaux possibles et de lever les résistances. C'est en explorant comment les habitudes se sont mises en place à l'intérieur que l'on peut cibler au mieux la nature des changements à faire. C'est à chacun seul que revient la nécessité de se mettre en mouvement pour créer ce changement. Le contexte ne peut évoluer qui si on évolue en soi-même. Dans les faits il s'agit d'aller plus loin que simplement changer de comportement mais de faire une exploration intérieure à la découverte des racines à la base de ce comportement, seule la pratique et l'expérience compte.


Et si vous vous offriez la possibilité de poser un regard nouveau sur vous?  Et si de vivre dans ce  corps autrement, vous permettait de vous projeter dans un futur plus positif ?

 

 

 

La sophrologie offre cette possibilité de découvrir et vivre sa capacité de se ressourcer dans sa corporalité et à se projeter dans un futur plus positif. Par le relâchement corporel et la respiration consciente , il est possible d'apprendre à créer un espace intérieur libre  de tensions, un espace dans lequel  je peux pour un temps me détacher des pressions extérieures. Le temps de la séance , je peux m'apercevoir  que je suis capable de ressentir mon espace-corps positivement. Il est fréquent que cela permet un relâchement des émotions et un changement du ressenti profond en passant du circuit biologique du stress au circuit biologique de  la détente  et du plaisir.  Dans une séance de sophrologie, je mets entre parenthèse le jugement en dirigeant la conscience dans l'ici et le maintenant, je m'extrais du passé et du futur, puis je recherche des ressources dont je ne connaissais plus l’accès parce qu'engluée dans mon monde de pensées. La sophrologie étant active elle place l'expérience dans le corps au centre de l'accompagnement et aide à se mettre peu à peu en mouvement et à récupérer de la vitalité. C'est une aide pour retrouver sa capacité à se ressourcer.

 

Puis-je vraiment éviter les habitudes qui me mènent droit à l’épuisement  par l'(auto)-hypnose?

L'(auto)hypnose, est une forme de  méditation. Elle permet de se reconnecter à soi  et de dépasser une représentation qui serait limitante ou d'ancrer une ressource qui serait aidante. Elle est constituée d'outils pratiques qui  donnent les moyens de dialoguer avec l'inconscient, d'utiliser ses mécanismes et de permettre le changement tout en se connectant à soi-même. Il s'agit de faire évoluer en soi tout ce qui de prêt ou de loin était lié à l'épuisement professionnel. 

La question fondamentale c'est à quel étape du processus je prends la décision de me détacher de toute ce qui me  consument de l'intérieur? Il ne faut surtout pas que cette décision arrive trop tôt. Parce qu'il faut que le corps assimile  et intègre un maximum d'information. Au dela de se départir de ses habitudes c'est tous les comportements et les mécanismes internes qui ont fait partie de ces habitudes  qui doivent  évoluer  pour que le changement soit durable. Les habitudes sont la somme d'  apprentissages. Se départir d'une habitude demande de déconstruire  et de faire un nouvel apprentissage. Conserver une habitude qui ne convient plus prend plus d'énergie  que d'évoluer, car le changement est dans la nature du  cerveau . Il n'y a aucune obligation au changement juste la conscience que tout est mouvement. Aucune obligation de chercher à déconstruire un conditionnement d'un seul coup,   au contraire vérifiez ce qui  semble le plus agréable pour vous pour le moment. Si une partie de soi a envie de changer d'habitude  encore faut-il que cela correspondent à  à toutes les autres "parties" de soi  car changer est une liberté pas une contrainte.

Projection futur*

Imaginez juste quelques instants  le jour ou vous  n'êtes plus dans en état d'épuisement ou vous avez cesser les habitudes qui y mènent. Vous l'avez fait totalement et facilement depuis un certain temps vous vivez motivé, aimant la vie chérissant l'être que vous êtes dans sa puissance et capable d'être en lien et servir sans contrainte.
Dans ce futur plus ou moins proche tout ce passe bien : vous respirez et vivez dans votre corps en conscience ici et maintenant,  vous vous reliez à vous même dans la paix , en contact avec votre plaisir , votre désir et votre créativité , vous reconnaissez vos besoins et vos valeurs et vous établissez des relations dans l'équilibre du donner et du recevoir. Bien sur vous êtes testé  par la vie dans votre nouvel posture. Demandez vous quel est votre réaction quand vous mettez une limite ou prenez un temps de pause pour vous et votre bien être? Comment vous sentez-vous dans ces moments?  Regardez  en arrière le chemin parcouru pour en arrivé là.  Prenez le temps d'avoir dans ce futur une autre vision  de tous les éléments en jeu,  en fermant les yeux juste un peu pour ramener à votre conscience ce qui a fait la différence pour que le changement s'installe.  Que ressentez vous exactement? Quels sont les changement  notables  en vous et physiquement?  qu'est ce qui est différent autour de vous?
 

Ressentez-vous à quel point il bon de prendre une décision pour soi de décider de changer et de parvenir à installer un changement pour s’ouvrir à un nouveau contexte  et se libérer de tout ce qui mène à l'épuisement professionnel? N'est-ce pas essentiel de se sentir que l'on pilote sa vie ?  N'est-ce pas enthousiasmant de constater que le paysage change au fur et à mesure que l'on explore de nouvelles routes, dépasse des frontières et combien son expérience s’enrichit? Plus j'entretiens mon véhicule , plus je peux faire de kilomètres en sécurité en y mettant toute ma créativité et exerçant ma liberté d'être qui je suis.

 

C'est ce qui me fascine le plus dans la PNL et l'Hypnose, la Sophrologie et le Coaching: c'est la compréhension comment le changement s'installe dans le cerveau et dans le corps.   Tout en moi  a décidé un jour de trouver ce qui me permet d'actualiser mon savoir-être, de dépasser un blocage, un conditionnement, une représentation limitante et de retrouver la paix, la joie et ma capacité à être bien ou à bien vivre. Formée aux méthodes de changement corps-coeur-esprit,  je continue à évoluer dans ce domaine, à le conduire et le transmettre en séance individuelle et collective.


Je reconnais qu'il y a un réel besoin de prendre à temps et au sérieux les symptômes d'un état d'épuisement professionnel pour retrouver une pleine et entière motivation, estime de Soi et capacité de gain. Il y a un réel besoin de se prendre en charge dans ses situations par des méthodes douces et préventives qui permettent de retrouver son équilibre et sa capacité à changer ce qui peut l'être. Cela fait partie d'une hygiène de vie.

J'espère que ces quelques lignes auront suscité en vous la curiosité d'explorer vos possibles pour éviter l'épuisement professionnel par des méthodes dites douces et préventives.  Avec le temps et un peu de chemin intérieur parcouru, il arrivera le jour ou l'épuisement professionnel devient :

 

  • au pire les cendres d'une autre version de vous-même, éloigné de ce que vous vivrez après, tel le phoenix,  avoir installé les changements utiles à un nouvel équilibre.

  • Au mieux, un autre scénario possible de votre vie dans lequel jouerait le même acteur, relayé au rayon des films qui n'ont pas été retenus.  

Vous êtes le metteur en scène et l'acteur de votre vie.  Il ne reste plus que d'annoncer que vous êtes prêts au changement.

Alors le burn-out serait-il l'occasion de reconsidérer sa flamme intérieure pour la laisser nous éclairer et non pas nous consumer ?

Passée cette introduction,  il est temps de rentrer dans votre perception intérieure  en explorant ce qui se passe en vous. Parfois il faut comprendre,  parfois il suffit de laisser agir les choses en vous, mais quoi qu'il en soit soyez curieux de vos possibles.

Caroline Wieland
www.actualise.ch

 

* Le Monde, la Santé et la Médecine, Août 2017, article de Claire Edey Gamassou
* Kevin Finel, Auto-hypnose,un manuel pour votre cerveau

 

Please reload

Please reload

copyright @Caroline Wieland - Actualise